Semaine des APEL 2011 : « Bien manger en famille, en forme à l'école » (logo)Semaine des APEL 2011 : « Bien manger en famille, en forme à l’école »

« Bien manger en famille, en forme à l’école »

Tel est de thème de la Semaine des Apel 2011, qui se déroulera du 17 au 22 octobre prochain.

Cette année, l’APEL a souhaité mettre l’alimentation à l’honneur et attirer l’attention sur le rôle éducatif des parents en la matière. Nous sommes convaincus qu’une alimentation équilibrée à la maison permet à nos enfants d’être en forme à l’école. Bien manger, c’est facile ! Apprendre à bien manger aussi. Une transmission qui se fait de façon privilégiée au sein de la famille, au cours du repas familial.

Si le repas gastronomique des Français a été inscrit, en 2010, sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité, c’est bien parce que nous cultivons un certain art de la table, alliant bonne cuisine et convivialité, et permettant aux liens familiaux, amicaux ou sociaux de se renforcer. Nous pensons que cet art n’est pas incompatible avec les rythmes de la vie moderne, ni avec l’évolution des modes de vie. Nous sommes également convaincus qu’il est possible de concilier le souci d’une alimentation équilibrée, gouteuse et de qualité, avec des préoccupations d’ordre économique.


Paroles de pros

PAS DE PANIQUE !

Les conseils de Marie Bordmann, diététicienne nutritionniste

De 4 à 11 ans

Les quatre repas par jour sont indispensables. Les enfants prennent volontiers leur petit déjeuner : un produit laitier, des tartines de pain beurré ou de confiture. S’ils déjeunent à la cantine, procurez-vous les menus de la semaine et discutez-en avec eux. S’ils n’ont pas beaucoup mangé ou que le repas n’était pas très équilibré, essayez de composer le menu du dîner au mieux, sans vous mettre une pression excessive.

S’ils n’ont mangé que des féculents à midi, prévoyez plutôt des légumes le soir, mais si vous avez envie de faire des pâtes avec du gruyère râpé, ne paniquez pas, ajoutez une salade et un fruit. Le fruit peut se prendre également à l’heure du goûter.

De 12 à 17 ans

Ils reconnaissent volontiers que c’est en famille que l’on mange le mieux, tout en voulant s’affranchir de ses règles. Les repas du soir sont une occasion de resserrer les liens et de veiller à une alimentation équilibrée, surtout si vos ados ont peu ou mal mangé à midi. Il est important de les laisser manger à leur faim, les féculents, par exemple, ont toute leur place. L’essentiel est de manger de tout et surtout de ne pas sauter de repas, ce qui conduit à se ruer ensuite sur des produits gras et sucrés.


PNG - 135.8 ko


ASTUCES

Il refuse de manger ?

Pour faire manger les tout-petits, il faut parfois attirer leur attention vers autre chose et leur occuper les mains.

Il veut manger seul et en met partout ?

C’est l’un des apprentissages de l’autonomie (il faut passer par là). On lui met un tablier qui recouvre aussi les bras. On pose une toile cirée ou des papiers journaux par terre et on laisse faire.

Ils ne veulent pas manger de fruits ?

Avec une machine à jus de fruits frais, on fait prendre des vitamines aux enfants plus facilement. Pensez aussi à éplucher et couper les fruits avant le repas. Déjà préparés, ils deviennent beaucoup plus appétissants.

Comment lui faire goûter un plat ?

Un enfant accepte toujours de goûter les plats qu’il a préparés avec un de ses parents. Et en plus ils passent un bon moment tous les deux en cuisine.

Je ne veux plus qu’ils grignotent !

Pour éviter que vos enfants grignotent, mieux vaut éviter soi-même le grignotage.

Ma fille a toujours faim, que faire ?

Proposez-lui des aliments qui coupent la faim mais qui ne sont ni gras ni sucrés, comme des pommes, des crevettes…

Mon ado refuse de prendre son petit-déjeuner !

N’hésitez pas à glisser dans son sac un fruit, un yaourt à boire, du pain…, et veillez à ce qu’il dorme suffisamment. Le manque de sommeil le conduit souvent à se réveiller au dernier moment et à faire l’impasse sur le petit- déjeuner.

Ma fille veut suivre un régime, que faire ?

Essayez de la convaincre de son inefficacité et surtout de ne pas suivre des régimes abracadabrants, qui pourraient la faire devenir plus grosse qu’initialement ! L’adolescence est une période où le corps change à son rythme !

Mes enfants ont des âges très différents : faut-il adpaté les menus aux goûts de chacun ?

Cela risque d’être un vrai casse-tête et de vous prendre beaucoup de temps ! Mieux vaut faire un seul menu pour toute la famille : les plus petits apprendront à goûter à tout et les ados en pleine croissance réguleront leur appétit en consommant de plus grandes quantités.

Je n’ai pas le temps de préparer des petits plats chaque soir, comment faire pour que mes enfants apprennent à apprécier les bonnes choses ?

Profitez du week-end pour faire les courses au marché ensemble, repérer les bons produits, les goûter… Ou bien prenez un peu de temps pour partager des recettes avec eux : vous préparez un repas ensemble, c’est l’occasion de les familiariser avec des aliments variés, notamment les légumes.

Mon ado est gourmand !

Incitez-le à bouger et à faire du sport.

Avec l’aide de Marie Bordmann, diététicienne-nutritionniste


IDEES DE RECETTES