Présentation du mouvement

L’Apel est présente dans 6500 établissements :

  • 5000 écoles
  • 1600 collèges
  • 1100 lycées.

Historique

Fondé il y a 80 ans, le mouvement des Apel a participé au développement et au renouvellement de l’Enseignement catholique français. Sa contribution a été essentielle à certains moments clés de l’histoire du système éducatif français, pour la sauvegarde de la liberté de choix des familles et la liberté d’ouverture d’institutions d’enseignement dotées d’un caractère propre.

Apolitique et non confessionnelle, l’Apel représente l’ensemble des parents des établissements catholiques d’enseignement.

Convictions

L’action du mouvement repose sur des convictions profondes, exprimées dans le Projet du mouvement :

  • les parents sont les premiers et ultimes éducateurs de leurs enfants ;
  • la liberté du choix de l’école et la liberté de conscience sont deux libertés fondamentales, indissociables et inaliénables ;
  • l’enfant est au centre de l’acte éducatif
  • l’éducation doit prendre en compte toutes les dimensions de la personne et conduire l’enfant à définir un véritable projet de vie
  • les parents sont membres de la communauté éducative, au sein de laquelle ils jouent un rôle essentiel.

Actions

Au nom de ces convictions, les Apel agissent et s’impliquent dans la vie des établissements scolaires. Rassemblant les parents, elles ont la responsabilité de les représenter, au sein des établissements comme auprès des responsables de l’Institution scolaire et des pouvoirs publics. Le mouvement des Apel accompagne également les parents dans leur tâche éducative au travers des différents services qu’il leur offre : les Service d’information et de conseil aux familles, le magazine Famille & Education, le site www.apel.fr, la plateforme téléphonique Apel Service.

Fortes de l’expérience des parents, les Apel participent au débat éducatif, que ce soit sous forme de conférence-débat dans un établissement, de colloques régionaux, de congrès nationaux, ou de prises de position publiques sur un projet de réforme. Enfin, les Apel continuent à défendre la liberté d’enseignement et du choix de l’école.